Les Animales

Mais pourquoi tu fais un régime, t’es très bien comme ça

Santé

Mais pourquoi tu fais un régime, t’es très bien comme ça

Mais pourquoi tu fais un régime, t’es très bien comme ça

Pourquoi cette phrase peut être toxique ?

L’enfer est pavé de bonnes intentions, et nous sommes ravi.e.s d’accueillir Mani pour nous expliquer son expérience. L’image du corps est la représentation que nous nous faisons de notre corps. Elle évolue toute notre vie (à ne pas confondre avec le schéma corporel). Elle est subjective et propre à chacun.e. Elle est influencée par notre parcours, notre histoire personnelle (à commencer par notre éducation). C’est le résultat de l’intégration des émotions, relations vécues, sentiments projetés sur son corps.
Pour en savoir plus, ce psychomotricien explique de manière éclairée ces concepts ici.

Voici l’histoire de Mani, merci pour ta contribution !

 

Comment je suis devenue « maman_louve_koala » sur Instagram.

Ce compte est mon journal de bord, un exutoire, un moyen de ne pas oublier comment j’étais et comment je suis aujourd’hui. J’ai toujours été « ronde », je faisais un bon 40 quand je me suis mise en couple et je frôlais le 44 peu de temps avant nos fiançailles. J’ai donc décidé de me reprendre en main pour tenter d’être jolie pour notre mariage. Et moi qui n’étais pas un exemple de stabilité alimentaire ça a été une cata : Dukon, WW (mais je calculais pour manger un magnum double chocolat pas pour manger sainement), etc. Donc finalement ce fut n’importe quoi et je faisais un petit 40 pour notre mariage en juin 2009. Puis en 2012, nous avons décidé de faire un bébé. Mon poussin est né en mars 2013 et j’ai été bouleversée.

« On nous prépare durant la grossesse, à l’accouchement, mais vivre avec son corps encore rond mais vide, c’est plus compliqué »

Pour lui, j’ai pris 18kg (sûrement 20 car j’ai arrêté de me peser le dernier mois) et après sa naissance, je me suis transformée en « mère louve » : je ne voulais pas le laisser, j’ai eu du mal à le laisser aller dans les bras des autres à part mon mari. Je ne vivais plus que pour lui. J’ai mis du temps à reprendre ma vie de femme.

Il a fallu aussi faire face à ce ventre vide, les premiers temps ce n’est pas facile. On nous prépare durant la grossesse, à l’accouchement, mais vivre avec son corps encore rond mais vide, c’est plus compliqué, on ne nous soutient pas. Pour mon nano koala, né en mai 2015, je savais que mon comportement serait pareil, c’est viscéral. Je suis hyper protectrice. Par contre, j’étais convaincue que je récupérerai mon corps. Pour mon aîné, j’avais donc pris 18kg et j’en avais perdu 20. Je savais que j’étais capable de faire de même après cette seconde grossesse, surtout que je n’avais pris que 10kg pour lui. Mais il y a eu un hic : mon petit deuxième était (est encore d’ailleurs) un petit koala. Il vivait accroché à moi, en écharpe de portage et tétait très très souvent (pleins de petites prises). Il a fallu composer. Ce n’est qu’en mai 2016 que j’ai décidé de me reprendre en main, l’allaitement ayant été arrêté par mon nano un peu avant ses 10 mois. C’est là que j’ai commencé une cure hyper protéinée (soshape), que j’ai repris la course, et que j’ai débuté mon compte Insta. Pourquoi une telle cure ? Je voulais des résultats rapidement car je ne supportais plus mon corps. J’avais un bidon gras et vide, des cuisses flasques, de la cellulite, mon visage était lui aussi trop rond. Bref, je me détestais.

Il me fallait trouver ce coup de pied au popotin dont j’avais besoin. Il fallait que je remette la machine en marche. Cela a fonctionné. J’ai pu me remettre au sport. Car il faut savoir que je suis de celles qui « adorent » les cercles vicieux : je suis ronde mais quand je fais du sport je ne veux pas qu’on me voit par honte, gêne etc, donc je mangeais des sucreries donc je grossissais. J’ai décidé de reprendre la course, que j’avais débuté après mon premier fils. C’est un sport que l’on fait seul, loin des autres. Et j’y suis allée à mon rythme d’escargot. Et ça m’a plu. Ça me libère l’esprit, c’est un moment rien que pour moi, à courir aux bords des champs. J’ai aussi commencé le programme Forste body plan. Les séances sont dures mais à chaque fois, j’ai l’impression d’être wonderwoman !

 

Source : instagram.com/maman_louve_koala

 

Donc tout allait bien.

Puis je me suis fait mal début septembre au pied droit et comme une nouillasse, j’ai continué à courir et à faire du sport dessus. Jusqu’au moment où j’ai pleuré de douleur avec une simple fente. Maintenant je reprends doucement, après suivis chez le podologue et ostéo. J’ai repris un peu de poids, forcément à ne rien faire et à manger des bonbons (mon pêché mignon)… j’ai donc une nouvelle cure histoire de booster le tout. Oui, je suis impatiente. Mais s’il y a bien une chose que je peux dire aux mamans, qui se sentent mal dans ce corps modifié c’est de l’aimer : il a donné la vie et ce n’est pas rien. Et pour toutes les jeunes filles, car il n’y a pas que les mamans dans la vie, c’est que mon corps change plus facilement depuis que je ne m’affame plus.

Les TCA touchent beaucoup de jeunes gens, il faut en parler, librement. Des crises de boulimie, j’en ai fait énormément. Me gaver et ensuite me débrouiller pour qu’il ne reste rien en moi. Le déclic a été mes grossesses puis mes fils, je ne voulais pas leur imposer ça. J’y arrive, même si je me considère comme étant en sursis, un peu comme les anciens alcooliques.

Et maintenant ?

Maintenant que je fais un 36, j’ai droit à des réflexions du genre « mais t’es très bien comme ça, pourquoi tu continues ? »… et bien ce genre de commentaires n’aide pas en fait. Parce que oui, pour beaucoup je suis « bien surtout avec 2 enfants rapprochés ». Sauf que ce qui compte le plus pour moi est MON image. Je ne cherche pas à avoir un corps parfait, à ressembler aux fitgirls qu’on peut admirer sur les réseaux sociaux. Je cherche à être moi, mais une moi améliorée, avec un ventre plat, des cuisses et un popotin musclés, et finalement c’est maintenant que le plus dur est à venir car les jugements sont plus durs à l’encontre d’une personne qui fait une petite taille de pantalon que lorsqu’on me voyait mal dans ma peau. Il est compliqué d’expliquer aux gens que je veux me sentir bien, que le sport me défoule, me rend heureuse. Que oui, mon alimentation a changé, que non, je ne deviens pas une terroriste de l’alimentation (si si, on me l’a dit !). Et surtout que mon corps ne me convient pas encore, même si je ne me hais plus (le verbe peut paraître fort mais je pèse mes mots…), je fais un gros travail sur moi-même.

Source : instagram.com/maman_louve_koala

 

J’ai récemment du me mettre en maillot de bain, l’ÉPREUVE ultime de toute femme, le moment où on n’ose pas trop regarder ce que ça donne dans une glace. Et bien j’ai pleuré. Je voyais encore trop de gras, trop de défauts. Et finalement, c’est grâce à mes amis, en partie rencontrés sur Instagram et d’autres de longue date, que j’ai pu prendre du recul. Je suis intransigeante avec moi-même, mais Rome ne s’est pas faite en un jour. Alors je relativise, je me dis que le corps ferme sera la un jour, et que ce sera grâce à mes efforts et surtout au soutien des bonnes personnes, celles qui savent dire les bonnes choses, aux bons moments, même si ce n’est pas toujours « Mani t’es belle » mais « tu déconnes ma poule, je vais t’ouvrir les yeux ».

 


Nous espérons que cet article permettra à toutes personnes en chemin de l’acceptation de son corps, quel que soit son combat, de le faire sans honte.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite
Nous vous recommandons :
Ajoutez votre commentaire

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans la catégorie Santé

  • Santé

    La tête dans la salle

    Rédigé par

    Step, cycling, cardio-training, ou encore conseil personnalisé sur le plateau de musculation ? Les coachs sportifs...

  • Musique

    Barbee the black free hippie

    Rédigé par

    DJ la nuit, sage femme le jour, Dorothée est notre portrait de la semaine ! —...

Catégories

Retour d'expérience

THINX, la culotte qui va changer ta vie

Rédigé par 14 octobre 2017

Animaux

Le cri de la carotte

Rédigé par 15 septembre 2017

Animaux

Keny

Rédigé par 12 septembre 2017

Youtube

Mardi Noir

Rédigé par 1 septembre 2017

Livres

FIGHT GIRLS

Rédigé par 31 août 2017

Animales