Les Animales

Très intime, SOLANGE

Livres

Très intime, SOLANGE

Très intime, SOLANGE

Ce que j’ai aimé : ce livre, que je qualifierai de recueil de témoignages, est très authentique. Il respire le vrai du début à la fin, et on a vraiment l’impression que l’auteure est là sans l’être. Il se lit très vite, et c’est comme lire les confidences de sa voisine : grisant lorsqu’on aime les secrets.

J’ai lu en deux jours (parce que je me suis forcée à m’arrêter, mais tout à fait lisible en une après-midi) le livre de Ina Mihalache – aka Solange Très intime. J’en ai fait l’acquisition avant d’aller voir un film au cinéma, il était posé là sur son stand et la couverture m’a interpelée. Je ne savais pas que Solange écrivait et c’est la raison pour laquelle j’ai pris le livre en main, je voulais savoir s’il s’agissait d’une homonyme. J’ai découvert Solange à travers ses vidéos « Solange te parle », un peu au hasard sur youtube. Cette femme ne m’a pas laissée indifférente, pour plusieurs raisons. Déjà parce qu’elle m’a tout d’abord agacée. Je n’aimais pas ses manières, sa diction, sa théâtralisation, et ma première pensée à dû être quelque chose d’assez primitif comme : « mais qu’est-ce que c’est que cette meuf… ». Puis, j’ai écouté ce qu’elle disait dans sa vidéo, il me semble que c’était « Pas féminine ». Son discours m’a parlée, Solange m’a parlée. Débarrassée de mon agacement, je me suis intéressée au reste de ses vidéos, il y en a d’ailleurs une où elle parle de sa façon de parler. Au final, cela ne m’a plus du tout dérangée et je ne l’entends plus, question d’habitude, et puis mes vies -personnelle/professionnelle- m’ont appris à écouter le fond et pas que la forme.

Bon, tout ça pour dire que j’aime bien le travail de Solange, une femme qui ose être elle-même, j’apprécie toujours ce courage chez les gens, en dépit de ce que cela peut donner, au moins c’est authentique. Et il en va de même pour ce livre. Il s’agit d’un recueil de témoignages de femmes de 18 à 46 ans, aux histoires différentes. Elles confient essentiellement leurs aventures sexuelles et affectives qui les ont marqué, qui ont eu un effet dans leur vie. Et c’est très réussi ! On a l’impression d’être une petite souris qui se serait invitée chez les personnes en question, et qui écoute. C’est sans filtre, retranscrit tellement fidèlement (enfin, je crois) que l’on a l’impression de voir et entendre la personne qui s’exprime, dans son accent, son attitude, tout. Cela facilite la lecture et c’est pourquoi le livre qui fait un peu moins de 300 pages peut être lu en quelques heures.

Je m’attendais peut-être à être plus touchée par les récits, plus choquée, mais je pense que cela dépend du genre d’échanges qu’on a pu avoir au quotidien. Je n’ai rien lu de nouveau ou de pire (ou de mieux) que ce que j’avais déjà pu entendre de la bouche d’une amie, d’une connaissance, d’une patiente. Ce n’est absolument pas un problème, je venais d’arrêter ma lecture de Baise-moi, de Virginie Despentes, alors que j’en étais seulement au début. Je n’ai pas supporté la violence qu’il en émanait. J’y reviendrai peut-être plus tard.

Je recommande Très intime à toutes les personnes qui ne sont pas très à l’aise avec leur corps, leur sexualité, leur intimité, leur rapport aux autres. Cela peut être instructif de voir qu’il existe différentes façons de vivre son corps. Je trouve dommage qu’il manque des témoignages de femmes handicapées (sensorielles, motrices, intellectuelles, sociales), de femmes plus âgées, de personnes non-binaires, transgenre (mais Solange le dit elle-même pour ces deux dernières catégories), et de personnes ayant subit des opérations/accidents ayant changer leur schéma corporel, image du corps et rapport au corps. Ce roman peut aussi intéresser certains hommes, surtout si vous avez toujours rêvé d’entendre des femmes parler librement de leur sexualité.

Il m’a quand même laissé un goût particulier… l’échantillon de personnes choisi par Solange peut laisser penser que la plupart des femmes sont bisexuelles, infidèles et très très cul. C’est peut être le cas, je n’ai pas le même échantillon autour de moi alors haha. La façon dont est tourné le texte fait que nous ne ressentons pas la position de Solange vis à vis des sujets abordés. De ce fait, nous ne jugeons pas ce que nous sommes entrain de lire non plus, et en cela, son approche est très réussie. Cela dit, Solange nous laisse réfléchir à ce recueil d’entretiens, elle ne montre pas sa position, à part vaguement dans l’introduction de l’œuvre. Son regard critique et ses réflexions féministes auraient été les enrichissants pour conclure son livre.

Je vous laisse savourer un extrait qui m’a marqué (par évident de choisir celui qui illustrera au mieux le bouquin, alors je vous mets celui dont je me souviens) :

« à l’époque, j’avais peu d’éléments de comparaison. Quand les choses ont commencé à se faire de manière un peu forcée, ça m’a beaucoup moins plu. On sentait que ce qui comptait pour lui, c’était son plaisir. J’éjacule et puis je dors. Voilà. Je ne lui reproche pas de dormir, moi aussi je m’endors très vite après l’amour ! (Rires) Sans savoir si j’avais aimé, si j’avais eu envie, si quoi, non non. C’est facile de se laisser manipuler, dominer. Quand on est amoureuse, on ne voit plus grand-chose autour. Un jour, on ouvre les yeux, mais des fois ça prend du temps. »

« Et il est devenu mon rendez-vous du dimanche soir c’était bien, une bonne manière de terminer le week-end et de commencer la semaine le lundi matin (parce que je dormais chez lui). Et moi j’avais l’impression de faire un truc un peu ouf, parce que le week-end j’allais souvent passer quelques jours chez mes parents, on faisait des rituels musulmans, il y avait toujours une fête ou un mariage, ou je sais pas quoi. Donc je partais de chez mes parents pour aller retrouver mon amant et faire des cochoncetés. Avec lui j’ai beaucoup appris, et on va dire que, de tous les amants ou plans que j’ai eus, c’est l’un des meilleurs parce que, déjà, il a duré un an, mais il y avait une entente amicale, on se parlait, on s’écoutait, on se comprenait. Il m’a appris à me regarder dans une glace aussi. »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite
Nous vous recommandons :
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Mardi Noir – Les Animales

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans la catégorie Livres

Catégories

Retour d'expérience

THINX, la culotte qui va changer ta vie

Rédigé par 14 octobre 2017

Animaux

Le cri de la carotte

Rédigé par 15 septembre 2017

Animaux

Keny

Rédigé par 12 septembre 2017

Youtube

Mardi Noir

Rédigé par 1 septembre 2017

Livres

FIGHT GIRLS

Rédigé par 31 août 2017

Animales